Confits (plantes et fleurs) et confitures (fruits).

Les ingrédients : pulpe de fruit par quantité de 4 kg maximum, sucre de canne bio, vinaigre de cidre bio et agar-agar selon les parfums. Ici la pulpe de coing n’en a pas besoin, elle est mise à cuire dans une marmite en inox. En effet, le cuivre conduit très bien la chaleur, mais faisant parti des métaux lourd, il n’est pas très bon pour la santé.

 

Je dépose une goutte du mélange sur la table pour qu’elle refroidisse, puis sur la zone de lecture du réfractomètre , et je lis en dirigeant l’appareil vers une source de lumière.Pour une confiture, j’arrête la cuisson à 56 ° brix, et pour un confit de plante ou de fleur à 62 ° brix (ou 62 % de sucre).

 

Puis je remplis les pots, ici des 125 g à l'aide d'un entonoir à piston, pour les confitures qui n'ont pas de morceaux.

Enfin, afin d’assurer une conservation optimum, je pasteurise mes pots une dizaine de minutes à la température de 80 °.

 

Les confitures sont conditionnées en pots de 50 g, 125 g, 250 g et 350 g.

 

Selon la saison, et de mes récoltes, tous les parfum ne sont pas disponible.

Confitures de fruits.

Confits de plantes et de fleurs.